Enfin, après quelques douilles à la truite, une jolie mémère brochet, planquée sous un tressage de saule grossier que j'ai fait à l'ouverture pour dégager l'accès et agrémenter le post (la confluence d'un p'tit ruisseau sur le Doubs), est venue taper mon quiver 100 déstiné aux truites, perches et chevesnes. Un joli combat sur 22% aya, trinis M que du bonheur pour un p'tit broc de 50 juste passé. Je l'ai sortie quelques secondes de l'eau pour l'unique photo aerienne mais je l'ai entièrement manipulée dans l'eau, en espérant que cette future maman (déjà pleine d'oeufs...) auras une riche progéniture...