Il me manquait un poisson et un article sur sa pêche pour complèter l'Eau Doubs. En effet si j'ai eu l'occasion de croiser le corégone sur le Doubs en pêchant au toc, mon 10 centième de bdl n'as pas fait long feu. Il me fallait donc un jour trouver un collègue ayant la patience de me guider et m'éclairer sur ce mystérieux poisson aussi appelé férat ou lavaret. C'est alors que dans la semaine un message me plonge dans l'impatience et la trépignation de découvrir une nouvelle pêche, Florent, un amis jurassien me propose une sortie corégone sur un superbe lac du Juras ( spot tenu top secret ...). Enfin je vais tâter du plombier.

Image hébergée par servimg.com


Je jubile en arrivant sur le plan d'eau, le temps est magnifique, l'eau est limpide à quasiment cinq mètres de profondeur et mon apn et mon camescope sont chargés à bloc. Très vite, en avançant, des echos sur le sondeur trahissent la présence de poissons, Florent décide alors de démarrer tant que les poissons sont présents. Il descent ma ligne pour me montrer l'animtion (posé au fond puis décollé très discret de 10cm/20cm)

Image hébergée par servimg.com


et le scion marque un léger tremblement: « PING », pendu le ferrage est surnaturel avec 20 m de nylon sous la barque il faut un maximum d'amplitude pour compenser l'élasticité du fil. Florent me passe la canne pour que je teste le combat, vu le mal que j'ai à remonter la bête je pense à un poisson de plus de 30 cm , les éclats arrivent enfin 5/6 m sous nos pieds et je fois un premier petit corégone se rendre. Il fait seulement 25 centimètres. Je le canarde sous-l'eau pour assurer quelques clichés et le résultat et vraiment sympa.

Image hébergée par servimg.com


Image hébergée par servimg.com


J'enchaîne en copiant les gestes de mon professeur et la seconde touche ne tarde pas. Je sort moi-même mon premier corégone de la même taille que le premier, je suis ravi.

Image hébergée par servimg.com


Image hébergée par servimg.com

Quelques poissons suivront sur le spot mais aucuns n'est encore maillé donc on avance un peu les poissons sont bien répartis mais concentrés vers 21m de profondeur, on se pose à un endrois prometteur. Je sors enfin un poisson tout juste maillé: 32cm et quelques petits, Florent continu à prendre quelque petits jusqu'à ce qu'un second maillé pointe le bout de son nez. La sortie commence très bien. Finallement ces conditions de rêve ne durent pas et la bise se lève en soulevant une houle qui rend un peu plus difficile la pêche et la détection des touche, la concentration et à son maximum. Encore quelques petits se laisseront prendre et un de 33 pour Florent. Puis je change de canne, ma quiver de 3m est trop grande et trop raide. C'est donc avec une canne d'un mètre quatre-vingt que je ferre un poisson qui se laisse gentillement remonter sur quelques mètres puis repars sans que je puisse rien faire vers le fond, cette fois c'est un beau, le combat est géant dès que je le sens faiblir je lui reprends quelque mètres puis il bloque à nouveau, c'est un superbe poisson pour le lac, 39 largement passés presque 40cm.

Image hébergée par servimg.com


Dans ces conditions les touches s'espacent de plus en plus, quelques petits complèterons le tableau avant que l'on rentre à 17H00 réjouis de cette superbe session, plein d'images dans la tête et dans l'apn et le camescope. Je viens de découvrir une magnifique pêche en prenant une dizaine de poissons pour ma première sortie autant pour Florent. Un grand merci à lui...